Église Saint-Étienne-du-Mont de Paris - Paris au Moyen Âge

Remplaçant un édifice du xiiie siècle, elle est construite à partir de la fin du xve siècle, et sert de paroisse aux habitants du quartier situé autour de l'abbaye Sainte-Geneviève. Le chantier, commencé par le chevet et le clocher en 1491, est achevé par la façade en 1624. 

En 1790, elle est l'une des 51 paroisses urbaines du diocèse de Paris. Après avoir été brièvement transformée en temple de la Piété filiale sous la Révolution française, elle est rendue à ses fonctions d'église paroissiale en 1801et n'a pas changé d'affectation depuis. 

La châsse de sainte Geneviève, vide de ses reliques depuis la Révolution française, y est conservée. L'église abrite également un orgue dont les origines et le buffet remontent aux années 1630. Elle est la dernière église parisienne où l'on peut encore voir un jubé.

« Je ne trouve rien à la hauteur de ton amour “

Une lettre d’amour d’une nonne du Moyen-Âge à sa bien-aimée, manuscrit au XIIe siècle

« À C., – plus douce que le miel et ses rayons – envoie à son amour tout l’amour qu’il existe pour elle. Toi qui est unique et spéciale, pourquoi tardes-tu tant, si loin de moi ? Pourquoi veux-tu que ton seul amour meurt, moi qui comme tu sais, t’aime corps et âme, qui soupire chaque heure, chaque instant, de ton absence, comme un petit oiseau affamé.

Depuis que je dois faire sans ta si douce présence, je ne souhaite plus voir ni entendre le moindre être humain, mais comme la tourterelle des bois qui a perdu sa partenaire et se perche pour toujours sur une petite branche sèche, je me lamente sans fin, jusqu’à ce que je puisse à nouveau jouir de ta confiance. Je regarde alentours et ne trouve pas mon amour – elle ne me conforte pas du moindre mot. En effet, quand je pense au charme de tes discours et caractères les plus joyeux, je suis totalement déprimée, je ne trouve rien désormais à la hauteur de ton amour, plus doux que le miel et ses rayons, face auquel l’éclat de l’or et de l’argent semble terne.

Tout en toi n’est que gentillesse, perfection, et mon esprit se languit en permanence de ton absence.

Tu es dépourvue du fiel de toute infidélité, tu es plus douce que le lait et le miel, tu n’as aucune pareille parmi des milliers, je t’aime plus que n’importe qui. Toi seule est mon amour et mon désir, la douce fraîcheur de mon esprit, nulle joie pour moi là où tu n’es pas. Tout ce qui était exquis avec toi est lassant et pesant sans toi. 

grronnn.jpg

Je veux donc sincèrement te dire, si je pouvais racheter ta vie par la mienne, que je le ferai dans l’instant, car tu es la seule femme à qui j’ai choisi d’accorder mon coeur.

Par conséquent, j’implore Dieu qu’une mort amère ne vienne pas à moi avant que je n’ai la joie mortellement désirée de poser à nouveau les yeux sur toi.

B0030443.jpg

Adieu.

Reçois de toi toute la confiance et l’amour possible. Accepte l’écrit que j’envoie, et avec lui mes constantes pensées pour toi. »À vous que j’aime sans être aimé,
vous en qui sont joie, jeunesse et plaisir, noble accueil et beau parler,
de la part du seigneur amanieu de sescas salut et amour.

3 copy.jpg

Cette lettre fut rédigée
le jour de la saint Barthélemy, l’an de l’incarnation du seigneur 1278.

Extraits de :

https://tetu.com/2018/12/06/lemouvante-lettre-damour-dune-nonne-du-moyen-age-a-sa-bien-aimee/

Le texte, la photo et video, l'enregistrements de sons et le mix de la musique par Julie-Christine Adélaïde Krøvel / La Princesse de Frogner / Je te Désire